marthin

 

Une lettre haineuse envoyée par le FBI à Martin Luther King en 1964, a été publiée mercredi 11 novembre dans son intégralité par le New York Times. La lettre anonyme, tapée à la machine à écrire, menaçait de révéler les infidélités du pasteur. Particulièrement virulente, elle traitait le pasteur de « complet imposteur », de « boulet », ou encore de « diable ».

La lettre avait été rédigée de telle manière qu’elle était censée faire croire qu’elle avait été envoyée par un militant du mouvement des droits civiques, faisant notamment référence à « nous, les Noirs ». Le Sénat américain avait confirmé dans les années 1970 que cette lettre anonyme émanait en réalité du FBI.

« ÉCOUTE-TOI, DÉGOÛTANT, ANIMAL ANORMAL »

Selon le New York Times, la lettre avait été écrite par William Sullivan, un adjoint du dirigeant de l’époque, John Edgar Hoover, et envoyée au pasteur accompagnée d’un enregistrement audio prouvant qu’il avait une liaison extraconjugale. « Ecoute-toi, dégoûtant, animal anormal », lui enjoint notamment cette lettre.

« Tu as été enregistré, tous tes actes d’adultère, tes orgies sexuelles, depuis longtemps. Ce n’est ici qu’un petit échantillon. » « Tu ne peux pas croire en Dieu etagir comme tu le fais », accuse encore la lettre. Elle se poursuit sur une incitation claire au suicide : « Il ne te reste plus qu’une chose à faire, tu sais ce que c’est. »

Ce document historique met en lumière combien le FBI était devenu paranoïaque sous la férule de J. Edgar Hoover, dont le nom a été choisi pour baptiser le grand bâtiment abritant aujourd’hui les locaux du FBI à Washington. Hoover estimait que Martin Luther King était influencé par les communistes et, en retour, MLK accusait Hoover de ne pas pouvoir mettre fin aux violences contre les Noirs dans les Etats ségrégationnistes du Sud.

L’année précédente, en 1963, Martin Luther King avait prononcé son plus célèbre discours I have a dream, à Washington, à l’occasion d’un immense rassemblement. Cette grande marche avait ouvert la voie au Civil Rights Act, en 1964, qui avait rendu hors la loi les principales discriminations raciales. Martin Luther King a été assassiné le 4 avril 1968 à Memphis à l’âge de 39 ans.

 


Réagissez à cet article

No Comments

Leave a Comment

More in hot, Internationales
Le gouvernement annonce de nouvelles mesures de sécurité pour la fin d’année

De l’installation des caméras de télésurveillance, l’augmentation de l’effectif de...

Jean Mary Gabriel est décédé!

Jean Marie Gabriel,  l’animateur de Matin Caraïbe, est mort, hier...

Les Etats-Unis après les élections de mi-mandat : l’heure des postures politiques avant 2016

ETATS-UNIS - Il serait bon de penser qu’après des années...

Thomas Shannon croit qu’une solution est toujours possible pour réaliser les élections

Le diplomate Thomas Shannon qui a récemment visité Haïti, estime...

Pouchon Duvergé au cabinet d’instruction, dans le cadre de l’affaire Sonson Lafamilia

Le chanteur Pouchon Duvergé, lead vocal du groupe Djakout number...

Close