medaille

La médaille de James Watson, un généticien américain, est l’unique médaille Nobel vendue dans le monde. Elle s’est vendue en quelques minutes, pour la somme de 4,757 millions de dollars.
Un célèbre généticien américain James Watson, qui avait tenu en 2007 des propos controversés sur les Noirs, a vendu jeudi aux enchères à New York sa médaille de prix Nobel décernée en 1962 pour 4,75 millions de dollars.
James Watson, généticien et biochimiste américain, âgé aujourd’hui de 86 ans, avait partagé le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1962 avec le biologiste britannique Francis Crick avec qui il avait découvert en 1953 la structure en double hélice de l’ADN, l’une des découvertes scientifiques majeures de l’histoire de l’humanité. En 2007, il avait été très critiqué pour des propos au Sunday Times laissant entendre que les Africains étaient moins intelligents que les Occidentaux, et il avait dû démissionner de ses fonctions de président du Cold Spring Harbor Laboratory (CHSL) de Long Island près de New York.
James Watson a de nouveau présenté ses excuses mercredi, dans un courriel au New York Times, pour ses propos de 2007. «Je ne peux pas me défaire de ça. J’espère que j’ai fait plus attention quand j’ai parlé de sujets dont je n’étais pas un spécialiste». Le quotidien affirme que le généticien cherche par cette vente la réhabilitation. Il avait avoué la semaine dernière au Financial Times qu’il vendait sa médaille parce qu’il avait besoin d’argent, après avoir été exclu de plusieurs sociétés.

L’UNIQUE MÉDAILLE NOBEL VENDUE DANS LE MONDE
Cette médaille Nobel, selon la maison Christie’s, est la première jamais vendue aux enchères du vivant de son lauréat. Elle avait été estimée de 2,5 à 3,5 millions de dollars. La médaille est partie en quelques minutes. Les enchères démarrées à 1,5 million de dollars, ont grimpé à 3,4 millions en deux minutes, pour s’achever à 4,1 millions, soit 4,757 millions après les taxes. La médaille d’or 23 carats, de 6,6 cm de diamètre représentant le profil gauche d’Alfred Nobel, était présentée dans son coffret d’origine au nom de James Watson.

Christie’s a aussi vendu jeudi les notes manuscrites de James Watson pour son discours de remerciement lors du banquet Nobel du 10 décembre 1962. Estimées entre 300 000 et 400 000 dollars, ces cinq pages ont été adjugées pour 365 000 dollars avec les taxes.

James Watson avait aussi participé le lendemain à une conférence Nobel, dont le manuscrit corrigé de 46 pages, estimé à entre 200 000 et 300 000 dollars, est parti pour 245 000 dollars, taxes incluses.

AFP


Réagissez à cet article

No Comments

Leave a Comment

More in hot, Internationales, news
Fort-Liberté et Ouanaminthe bientôt raccordées à Caracol

Après environ deux semaines de tension à Fort Liberté et...

Laurent Lamothe installe la commission de la réforme curriculaire

Le Premier ministre, Laurent Lamothe, accompagné du ministre de l'Education...

Le dialogue institutionnel est incontournable, l’heure est au compromis !

Le porte-parole du Premier ministre, rejette catégoriquement, toute proposition qui...

La cérémonie de lancement de la 18e réunion annuelle de Caribean Miller’s Association (CAM) en images

 

Laurent Lamothe lance la 18e assemblée annuelle de la Caribean Miller’s Association (CMA)

Laurent Lamothe, chef du gouvernement haïtien, a procédé, officiellement, au...

Close